Indemnités kilométriques pour volontaires transport personnes handicapées

20 février 2019

En mars 2019, le statut de près de 1,2 million de volontaires sera renforcé. Il s'agit de volontaires qui ne sont remboursés que pour leurs frais. Ils travaillent pour des associations d'activités socioculturelles, de jeunesse et sportives, dans les services sociaux et dans le secteur des soins. La loi portant modification de la loi sur les droits des volontaires a été adoptée à l'unanimité en séance plénière de la Chambre le 14 février 2019.

Des milliers de citoyens ne peuvent pas se déplacer de manière autonome en raison de leur âge, de leur maladie ou de leur handicap. Ils peuvent faire appel à des volontaires de nombreuses associations pour leur transport. Dans le passé, en plus du défraiement forfaitaire, ces volontaires ne pouvaient prétendre à un remboursement des indemnités kilométriques que pour un maximum de 2000 km par an. À partir de mars 2019, les volontaires pourront demander à leur association une indemnité kilométrique pour un nombre illimité de kilomètres en plus du défraiement forfaitaire. Cela permettra aux personnes à mobilité réduite de participer plus souvent à la vie sociale en dehors du domicile.

Cette loi est la traduction concrète des recommandations du Haut Conseil du Volontariat, institué auprès du SPF Sécurité sociale.

Vous pouvez lire plus d'informations sur le site du Haut Conseil des Volontaires