Rapport annuel 2017 de la DG Personnes handicapées

27 juillet 2018

La DG Personnes handicapées a publié son rapport annuel 2017.

2017 a été une année mouvementée pour la DG Personnes handicapées.

De nombreux problèmes techniques se sont posés lors de la mise en service d’un nouveau logiciel de traitement des dossiers, de sorte que nous n’avons pratiquement pas pu traiter de demandes pendant les 3 premiers mois de 2017.

Les problèmes ont eu comme conséquence que le citoyen a dû attendre plus longtemps pour obtenir une décision au sujet de sa demande. Ainsi, le traitement d’une demande d’allocation a duré en moyenne 7 mois, ce qui constitue un délai plus long d’un mois et demi par rapport à la moyenne de 2016.

L’accessibilité au moyen de notre numéro 0800 a également laissé à désirer.

Quelques chiffres frappants:

  • Fin 2017, 660.330 personnes avaient un dossier auprès de la DG Personnes handicapées.
  • Le nombre de personnes qui bénéficient d’une allocation de remplacement de revenus et/ou d’une allocation d'intégration n’a jamais été aussi élevé: 182.895. Il s’agit là d’une augmentation de 2% par rapport à 2016.
  • Les dépenses de la DG en allocations en faveur des personnes handicapées s’élèvent à 1,49 milliard.
  • 63.787 cartes de stationnement ont été délivrées; 420.108 sont actuellement en circulation.

Nous avons pris de nombreuses initiatives afin d’améliorer à nouveau notre prestation de services:

  • Des membres du personnel supplémentaires ont été engagés afin de faire face à la surcharge de travail.
  • Nous avons amélioré l’échange de données électronique avec les médecins généralistes en résolvant des problèmes techniques et en misant sur la concertation avec les associations de médecins.
  • Nous avons développé Handiweb, l’application en ligne permettant de consulter les dossiers de personnes handicapées, en permettant d’introduire également des demandes. Les deux fonctionnalités sont ainsi dorénavant disponibles dans une seule et même application.
  • Nous poursuivons nos efforts afin d’améliorer notre accessibilité téléphonique et de résorber le retard dans le traitement des dossiers.

Rapport annuel 2017 (.pdf)