Allocation de remplacement de revenus (ARR) (Facile à lire)

Dernière mise à jour : 8/07/2023

Qu'est-ce qu'une allocation de remplacement de revenus ? 

L’allocation de remplacement de revenus est une allocation à laquelle vous avez droit si votre handicap ne vous permet pas de travailler autant que vous le voulez. Elle remplace le revenu que vous auriez si vous n’aviez pas de handicap. 

Quand avez-vous droit à une allocation de remplacement de revenus ? 

Conditions 

Vous avez droit à l’allocation de remplacement de revenus si votre handicap est reconnu et si :  

  • vous avez entre 18 et 65  ans ; 
  • votre handicap vous empêche de travailler  

OU   

vous travaillez, mais à cause de votre handicap, vous ne pouvez gagner qu’un tiers de ce qu’une personne sans handicap gagne ; 

  • vos revenus ne dépassent pas un certain montant ; 
  • vous êtes enregistré au registre de la population ; 
  • vous habitez en Belgique. 

Lorsque nous calculons votre allocation, nous tenons compte de votre situation familiale et de vos revenus. 

Exceptions 

Vous avez droit à l’allocation de remplacement de revenus si vous avez moins de 18 ans et si vous êtes dans une de ces situations :  

  • vous êtes marié ou mariée ; 
  • vous avez un enfant à charge (pour lequel vous devez payer) ; 
  • votre handicap est arrivé après avoir perdu les allocations familiales (de l’argent que vous ou vos parents reçoivent pour payer tout ce qui est lié à votre éducation). 

Par exemple : vous commencez à travailler et ne touchez donc plus d'allocations familiales, mais vous ressortez ensuite d'un accident avec un handicap).  

Conditions de nationalité 

Il y a plusieurs groupes de personnes qui sont considérées comme Belges et qui ont les mêmes droits que les Belges.   

  • Les personnes qui viennent de l’Union européenne : les personnes qui ont la nationalité d’un pays de l’Union européenne 
  • Les personnes qui ont le statut de réfugié : les personnes qui ont quitté leur pays à cause de problèmes graves (par exemple la guerre) et qui ont reçu l’autorisation de rester en Belgique pour leur sécurité 
  • Les personnes qui ont le statut de protection subsidiaire : ces personnes ne sont pas réfugiées, mais ont quand même besoin de protection. Elles peuvent rester en Belgique un certain temps en toute sécurité. 
  • Les personnes apatrides : ce sont des personnes qui n’ont pas de nationalité et qui vivent en Belgique 
  • Les personnes du Royaume-Uni qui étaient déjà en Belgique avant le Brexit : ces personnes du Royaume-Uni qui vivaient et travaillaient en Belgique avant le 31 décembre 2020 ont les mêmes droits que les Belges. 

Si vous venez du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Norvège, du Liechtenstein, de la Suisse et de l’Islande, vous devez être dans une de ces situations :  

  • vous êtes étudiant ou étudiante ; 
  • vous travaillez comme employé ou employée ; 
  • vous êtes marié ou mariée; veuf ou veuve (si votre partenaire est décédé) ; vous vivez officiellement en couple avec une personne qui a le statut d’employé ; 
  • vous avez au moins un parent avec le statut d’employé et vous vivez avec cette personne ; 
  • vous avez au moins un enfant avec le statut d’employé et vous vivez avec cette personne. 

Les personnes qui viennent d’Islande et de Norvège ont les mêmes droits que les Belges si elles remplissent les conditions de l'accord intérimaire européen.   

Vous avez droit aux allocations de remplacement de revenus peu importe votre nationalité si :  

  • vous êtes dans le registre de la population ;  
  • vous avez reçu l’allocation supplémentaire pour enfant handicapé jusqu’à vos 18 ans ; 
  • vous êtes en couple, membre de la famille ou que vous vivez officiellement avec une personne qui a la nationalité d’un pays de l’Union européenne, d’une personne réfugiée, d’une personne avec le statut de protection ou d’une personne apatride 
  • vous êtes en couple, membre de la famille ou que vous vivez officiellement avec une personne employée de Norvège, du Liechtenstein, de la Suisse, d’Islande, du Maroc, de l’Algérie ou de la Tunisie. 

Comment demander une allocation de remplacement de revenus ? 

  1. Connectez-vous sur My Handicap. Vous ne savez pas comment ou vous avez besoin d’aide ? Lisez le manuel My Handicap ou demandez de l’aide. 
  2. Cliquez sur « Mon dossier ». Une liste de toutes les allocations et aides fiscales et sociales s’affiche sur votre écran. 
  3. Cliquez sur « Demande d’allocations + évaluation du handicap ».  
  4. Remplissez le formulaire. 

 

Conseil : Donnez un maximum d’exemples sur la façon dont votre handicap vous empêche de faire des choses au quotidien. 

Vous voulez aussi demander l'allocation d'intégration ? Utilisez le même formulaire.  

Attention ! Vous ne pouvez pas demander ces deux allocations séparément. 

Où trouver de l'aide pour faire votre demande ? 

Contactez-nous, votre mutuelle, votre commune, votre CPAS ou votre maison sociale. Consultez ce document pour savoir à qui demander de l'aide pour votre demande près de chez vous. Vous pouvez aussi aller à une de nos permanences d'assistance sociale

N'oubliez pas d’apporter :  

  • le nom et prénom de votre médecin ;  
  • votre numéro de compte bancaire (si vous demandez une allocation) ;  
  • votre carte d'identité. 

Quel est le montant de l'allocation ? 

Le montant de votre allocation (la somme d’argent que vous recevez par mois) dépend de : 

  1. Votre situation familiale (le nombre de personne avec qui vous habitez) 
  2. Les revenus imposables de votre ménage (vos revenus et ceux de votre partenaire) 
  3. Comment votre handicap vous empêche de travailler 
  4. Comment votre handicap vous empêche de faire des choses dans votre quotidien 

Votre situation familiale 

En fonction des personnes avec qui vous vivez, vous pouvez être dans une famille type A, B, ou C. Chaque type de famille a un montant maximum d’allocations qu’elle peut recevoir. Ce montant dépend aussi de vos revenus et ceux de votre partenaire (si vous en avez un). Les allocations peuvent donc être très différentes d’une personne à l’autre. 

Vos revenus et ceux de votre partenaire 

Si ce que votre famille gagne au total (votre salaire +  le salaire de votre partenaire + les revenus de remplacement + autres revenus) dépassent un certain montant, vous recevrez moins d’allocations.  

Seuls les revenus imposables (les revenus sur lesquels vous payez des impôts) sont pris en compte. 

Normalement, nous calculons vos allocations sur base de vos revenus d’il y a 2 ans. Vous retrouverez ce montant sur la fiche de vos impôts.  

Si vos revenus ont changé d’au moins 20 % durant les deux dernières années, nous calculons vos allocations sur base de vos revenus de l’année passée. 

Comment votre handicap vous empêche de travailler 

Notre médecin ou responsable d'évaluation évalue si votre handicap a un impact sur ce que vous pouvez gagner.   

Il regarde votre situation en fonction de votre formation, de votre carrière, de votre travail actuel ou des raisons pour lesquelles vous avez arrêté de travailler. 

Comment votre handicap vous empêche de faire des choses du quotidien 

Si vous demandez aussi une allocation d’intégration (allocation pour vous aider à payer tout ce que vous devez payer en plus à cause de votre handicap) : notre médecin regarde comment votre handicap vous empêche de faire des choses du quotidien vous-même.  

Par exemple : vous déplacer, vous laver, faire à manger… 

Simulateur 

Si vous connaissez votre revenu imposable (le revenu sur lequel vous payez des impôts) et que vous savez comment votre handicap vous empêche de travailler, vous pouvez faire un calcul pour voir quel sera le montant de votre allocation de remplacement de revenus. 

Lancez le simulateur de calcul (.xls)

Attention ! C’est une simulation, ce n’est donc pas forcément ce que vous aurez en réalité. 

Vous souhaitez que nous fassions une simulation pour vous ? Allez à l'une de nos permanences d'assistance sociale près de chez vous

Prenez avec vous :  

  • votre dernière fiche des impôts ; 
  • une copie de votre dernière déclaration à l’impôt des personnes physiques ; 
  • votre nouveau montant journalier (ce que vous recevez par jour) si vous touchez un revenu de remplacement ; 
  • toutes ces informations à propos de votre partenaire. 
  • Conseil : Demandez à quelqu’un que vous connaissez bien de vous aider à rassembler tous ces papiers avant votre rendez-vous. 

À télécharger 

Vous voulez en savoir plus ? 

Pour recevoir plus d'informations sur d’autres sujets, vous pouvez lire ces pages :  

Vous avez d'autres questions ?

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez sur ce site ? Vous avez une question concernant votre dossier personnel ? N'hésitez pas à nous contacter.

Vers le haut