Une nouvelle brochure explique la différence entre l'allocation familiale supplémentaire, l'ARR et l'AI

12. April 2022

Depuis l'année dernière, l'âge d'éligibilité à l'allocation de remplacement de revenu et à l'allocation d'intégration (ARR/AI) a été abaissé de 21 à 18 ans. Cela signifie que les jeunes de Flandre et de Bruxelles qui ont entre 18 et 21 ans et dont les parents perçoivent des allocations familiales supplémentaires (ou des allocations de soins) doivent choisir entre deux systèmes : ils (et leurs parents) continuent à percevoir les allocations familiales supplémentaires ou passent au système pour adultes, c'est-à-dire à l'allocation de remplacement de revenu et/ou à l'allocation d'intégration. C'est un choix difficile mais important qu'ils doivent faire en toute connaissance de cause. La brochure s'adresse aux jeunes qui doivent faire ce choix.

Les jeunes de Wallonie n'ont pas à faire ce choix. Pour eux, il existe une autre brochure qui explique uniquement la différence entre les deux systèmes.

La Flandre et Bruxelles

La brochure explique d'abord la procédure à suivre lorsque le jeune atteint l'âge de 18 ans et que les parents perçoivent des allocations familiales supplémentaire (allocation de soins). Les jeunes dont les parents ne perçoivent pas cette allocation familiale supplémentaire (allocation de soins) ont également droit à une allocation de remplacement de revenu et/ou à une allocation d'intégration à partir de 18 ans. Pour chaque étape de la procédure, il est indiqué comment la Direction Générale des personnes handicapées peut les aider.

Ensuite, nous faisons un zoom sur les différences entre l'allocation familiale supplémentaire (allocation de soins) d'une part et l'allocation de remplacement de revenu et l'allocation d'intégration d'autre part. Il est important d'avoir une bonne compréhension de ces différences pour pouvoir faire un choix conscient. Après tout, le choix appartient au jeune et/ou à ses parents.

Des exemples de personnes en situation de handicap dans diverses situations peuvent clarifier s'il est rentable de franchir le pas vers l'allocation de remplacement de revenu et/ou l'allocation d'intégration.

Étant donné qu'il est toujours difficile de faire une évaluation complète et correcte de l'opportunité de passer ou non à l'allocation de remplacement de revenu et/ou à l'allocation d'intégration, un entretien avec l'assistant social est recommandé.

L'assistante sociale peut utiliser cette brochure pour expliquer la procédure et la différence au jeune et à ses parents ; elle peut également leur remettre une copie de cette brochure.
Chaque jeune de Flandre et de Bruxelles qui atteint l'âge de 18 ans recevra cette brochure avec la lettre de notification de la DG HAN. La brochure est disponible en néerlandais et en français.

Wallonie

Comme les jeunes de Wallonie n'ont pas à choisir entre les deux systèmes, une brochure différente a été réalisée à leur intention. Cette brochure explique la différence entre l'allocation familiale supplémentaire (allocation de soins), d'une part, et l'allocation de remplacement de revenu et l'allocation d'intégration, d'autre part. À partir de 18 ans, tout jeune en situation de handicap peut prétendre à une allocation de remplacement de revenu et/ou à une allocation d'intégration. Lorsque le jeune atteint l'âge de 21 ans, l'allocation familiale supplémentaire (allocation de soins) cesse d'être appliquée.

Chaque jeune wallon qui atteint l'âge de 18 ans reçoit la brochure ainsi que la lettre de notification de la DG HAN. La brochure est uniquement disponible en français.

Info pratique

Si vous souhaitez des exemplaires supplémentaires d'une brochure, vous pouvez les demander via le formulaire de contact sur le site web de la DG Personnes handicapées.