Echange de données avec les médecins : adaptations

2 octobre 2016

Le 1er juillet 2016, la DG Personnes handicapées a modifié la procédure d’échange d’informations médicales utilisée dans le cadre de la reconnaissance du handicap. Depuis lors, la DG prend elle-même contact avec les médecins traitants, et ce via eHealth ou par courrier.

La fluidité des échanges de données n’était cependant pas toujours optimale. Cette situation était perçue par les médecins comme étant très frustrante. Celle-ci était due pour une part à des problèmes techniques qui survenaient au cours des différentes phases entre l’envoi et la réception des messages eHealth. D’autre part, des problèmes internes à la DG Personnes handicapées ont fait que des améliorations n’ont pas pu être rapidement apportées : à savoir, notamment, le manque de personnel et la transition problématique vers le nouveau logiciel de traitement des dossiers.

Dans l’intervalle, la DG a procédé à quelques adaptations qui ont pour effet d’améliorer considérablement les échanges de données :

  • Afin de garantir au médecin la possibilité de prendre connaissance de la demande d’informations dans les plus brefs délais, celui-ci reçoit, outre un message eHealth, un courrier. Simultanément, son/sa patient(e) reçoit un courrier lui demandant de prendre contact avec son médecin traitant.
  • Le délai de réponse passe de 15 à 30 jours, de manière à pouvoir disposer de suffisamment de temps pour planifier une éventuelle consultation.
  • A un certain moment, un problème se posait au niveau de l’envoi, notamment, de fichiers .doc- et .txt. Dorénavant, tous les types de fichiers peuvent être transmis via eHealth à la DG, à l’exception des fichiers zip. A terme, il devra être également possible d’envoyer des fichiers zip.
  • Des messages qui étaient envoyés au moyen de certains progiciels n’arrivaient pas correctement dans le système informatique de la DG. Ce problème a été résolu entre temps en collaboration avec les parties concernées.
  • Les problèmes techniques faisaient que les messages eHealth des médecins n’arrivaient pas toujours à la DG. Ainsi, des rappels étaient parfois indûment envoyés. Pour cette raison, la DG a décidé en juin de mettre fin aux rappels via eHealth.

La DG Personnes handicap est en train de réaliser une analyse approfondie de la procédure d’échange de données avec les médecins. Sur la base de celle-ci, la DG va mettre sur pied un plan d’action destiné à améliorer certains aspects. Au mois d’octobre, une enquête sera également effectuée dans le but de connaître les souhaits des médecins généralistes. De plus amples informations à ce sujet seront données ultérieurement.