Allocations familiales supplémentaires

  • Jusqu'à 21 ans, les enfants handicapés peuvent bénéficier d'allocations familiales supplémentaires lorsque :
  • le handicap a des conséquences physiques ou mentales ;
  • le handicap a une incidence sur les activités quotidiennes de l'enfant (mobilité, capacité d'apprentissage, hygiène corporelle,…) ;
  • le handicap a des conséquences pour le ménage (traitement médical, déplacements nécessaires, adaptation de l'environnement,…).

Attention: les allocations familiales supplémentaires ne sont pas versées par nos soins. Elles sont payées par votre caisse d'allocations familiales ou votre caisse d'assurances sociales.

Conditions

  • Vous avez droit à des allocations familiales supplémentaires si l'enfant satisfait certaines conditions:
    • un membre du ménage doit être travailleur salarié, indépendant, fonctionnaire, chômeur, malade ou pensionné ;
    • l'enfant doit avoir droit aux allocations familiales ;
    • l'enfant doit avoir moins de 21 ans
    • le handicap de l'enfant doit être reconnu par nos médecins

Introduction d'une demande

Vous devez commencer par introduire une demande auprès de la caisse d'allocations familiales ou de la caisse d'assurances sociales qui paie les allocations familiales supplémentaires.

Vous recevrez ensuite de la DG Personnes handicapées une lettre précisant les prochaines étapes.

Ce n’est qu’après avoir reçu cette lettre que vous pourrez introduire une demande d’évaluation de handicap via MyHandicap.

Attention: dans MyHandicap, pour établir la connexion, il faut utiliser la kids-ID ou l’eID de l’enfant. Il n’est pas encore techniquement possible pour les parents (ou quelqu’un d’autre) d’avoir une procuration pour leur permettre de se connecter au moyen de leur propre eID.

Si l’enfant a moins de 6 ans, il n’est pas possible de se connecter en utilisant la kids-ID car celle-ci n’a pas encore de code PIN. Pour faire la demande, il faut alors aller voir un assistant social dans les environs de votre domicile.

Après l’introduction de la demande, il se pourrait que nous convions votre enfant à un entretien avec un de nos médecins. Vous trouverez plus d’informations dans la rubrique "procédure de reconnaissance".

Une fois le handicap de votre enfant évalué, nous informons votre caisse d'allocations familiales ou d'assurances sociales du résultat.